La résurgence judéo-nazaréenne

Verrouillé
Ménahem l'Ebionite

#1 La résurgence judéo-nazaréenne

Message par Ménahem l'Ebionite » mar. 19 nov. 2019 20:01

Extraits de l'article relatif à la Loi et à Actes 15

(...)
Il est intéressant de voir que même les théologiens chrétiens du courant dominant admettent que le décret d'Actes 15 n'a rien à voir avec la question du salut.

(...)
Paul lui-même est explicite lorsqu'il affirme que « le royaume de Dieu, ce n'est pas le manger et le boire » (Rom 14:7), et que les idoles n'étant rien, la consommation de viandes qui leur ont été sacrifiées est permise (1 Cor 8 ).

(...)
En un mot, les quatre lois énumérées en Actes 15 ne sont qu'une concession accordée aux croyants issus des nations, qui, parce qu'ils considéraient la Torah comme un fardeau, furent donnés la possibilité d'avancer à leur rythme au lieu de se soumettre à la Loi entière dès leur entrée dans la communauté.

(...)
Paul, dans sa version, rapporte d'ailleurs qu’une dispute éclata juste après le concile entre lui et ceux-là même qui l’auraient soi-disant défendu :

« Mais lorsque Képhas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il était répréhensible. En effet, avant l'arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec les païens; et, quand elles furent venues, il s'esquiva et se tint à l'écart, par crainte des circoncis. Avec lui les autres Juifs usèrent aussi de dissimulation, en sorte que Barnabé même fut entraîné par leur hypocrisie. Voyant qu'ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l'Evangile, je dis à Képhas, en présence de tous: Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des païens et non à la manière des Juifs, pourquoi forces-tu les païens à judaïser? » (Galates 2:11-14)

Avatar du membre
Marcel
Hors église
Messages : 495
Enregistré le : mar. 4 juin 2019 11:47

#2 Re: La résurgence judéo-nazaréenne

Message par Marcel » mar. 19 nov. 2019 20:07

Dans ce commentaire d'Actes 15 il y a une déduction hâtive, largement répandue chez les Nazaréens, mais qui pourtant ne découle pas du texte.

Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent
De cette phrase il est déduit qu'à force d'entendre le prêche de la Loi, les nations finiront par y venir.

Ce n'est pas du tout le sens de Actes 15. L'interprétation qui doit s'imposer (car elle est dans le texte, elle) est celle de Pierre:
pourquoi tentez-vous Dieu, en mettant sur le cou des disciples un joug que ni nos pères ni nous n'avons pu porter?
Là est le véritable sens de la phrase incriminée. "Moïse est prêché depuis des générations, et pourtant nous ne pouvons porter ce joug. Pourquoi l'imposer aux nations ?"

Ainsi donc "Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent" n'est pas une invitation aux nations à pratiquer progressivement la Loi en fonction de leur avancement, mais juste le constat que la Loi est inapplicable dans sa totalité et qu'il ne faut donc pas l'imposer aux nations. Ni maintenant, ni plus tard.

Ménahem l'Ebionite

#3 Re: La résurgence judéo-nazaréenne

Message par Ménahem l'Ebionite » mar. 19 nov. 2019 20:10

Textuellement parlant, oui, pourquoi pas.
Je préfère cependant la lecture " judaïsante " d'une part parce que rien dans le texte ne l'infirme et que tout le monde, au moment de sa promulgation et après, savaient que le décret apostolique allait dans le sens de l'Evangile de la circoncision.
C'est du moins en ce sens que le voient la Didaché, qui date du 1er siècle, et les Lettres de Paul, qui attestent que lui et les pilliers de l'Eglise de Jérusalem ne furent pas d'accord sur la question de l'observance de la Loi par les croyants issus du paganisme ( à moins peut-être que les apôtres changèrent très vite d'avis pour se ranger du côté des adversaires de Paul , mais cela reviendrait quand même à dire que l'Eglise de Jérusalem était " judaïsante " )

Avatar du membre
Marcel
Hors église
Messages : 495
Enregistré le : mar. 4 juin 2019 11:47

#4 Re: La résurgence judéo-nazaréenne

Message par Marcel » mar. 19 nov. 2019 20:18

Je ne partage pas ton opinion, Menahem.

Ménahem l'Ebionite a écrit :rien dans le texte ne l'infirme
... C'est un drôle de concept… "C'est vrai, parce qu'il n'est pas dit le contraire… " 🤔

Rien ne l'infirme, mais rien ne l'affirme non plus ! C'est donc une supposition.

Ménahem l'Ebionite a écrit :tout le monde, au moment de sa promulgation et après, savaient que le décret apostolique allait dans le sens de l'Evangile de la circoncision.
Là aussi, ce n'est écrit nulle part. Ce qui pour moi est une preuve suffisante pour dire que c'est une supposition sans fondement. Car si c'était le cas, cela serait écrit. Il serait écrit que ces dispositions sont momentanées et transitoires. Et ce n'est pas le cas.
Ménahem l'Ebionite a écrit :C'est du moins en ce sens que le voient la Didaché


Je ne sais pas ce qu'elle dit exactement, mais cela a moins de force que les paroles des apôtres rapportées dans Actes 15.

Ménahem l'Ebionite a écrit :et les Lettres de Paul, qui attestent que lui et les pilliers de l'Eglise de Jérusalem ne furent pas d'accord sur la question de l'observance de la Loi par les croyants issus du paganisme
Je demande à voir, car je ne l'ai jamais lu.

Ménahem l'Ebionite

#5 Re: La résurgence judéo-nazaréenne

Message par Ménahem l'Ebionite » mar. 19 nov. 2019 20:51

Relis la phrase :
Ménahem l'Ebionite a écrit :Je préfère cependant la lecture " judaïsante " d'une part parce que rien dans le texte ne l'infirme et que tout le monde, au moment de sa promulgation et après, savaient que le décret apostolique allait dans le sens de l'Evangile de la circoncision
Marcel a écrit :Là aussi, ce n'est écrit nulle part.

C'est écrit dans la Didaché et les lettres de Paul .

Marcel a écrit :cela a moins de force que les paroles des apôtres rapportées dans Actes 15.
Pour moi, qui ne me base pas sur le critère de la canonicité des écrits ( ce sont les Pères de l'Eglise dont je ne reconnais pas l'autorité qui on canonisé le NT ) elle a autant , voir plus , de valeur que les Actes .

Marcel a écrit :Je demande à voir, car je ne l'ai jamais lu
Dans ce cas, relis les deux premiers chapitres de Galates.

Marcel a écrit :Là aussi je demande à voir

Il y a, entre autres, ce que dit la Barayta de Rabbi Eli`ezer :
Qu'est ce qu'un guer toshav ? C'est celui qui a l’intention de se convertir, et qui renonce à l’idolâtrie, mais qui ne s’est pas encore converti. On lui donne un délai de douze mois אי זה הוא גר תושב, כל מי שנתן דעתו להתגייר, וכפר בע״ז, ועדיין לא נתגייר, ממתינין לו שנים עשר חדש


Tu as demandé :
Marcel a écrit :Parlaient-ils des étrangers qui voulaient se convertir au judaïsme, ou des étrangers qui voulaient suivre Jésus ?

Jésus et Jacques étaient juifs.

Verrouillé